Forum Don & Compassion.

Samael Aun Weor, voir ses livres

Le Bouddha Maitreya


LE PARSIFAL REVELE

28 - La Diablesse Originelle

Le Parsifal Révélé a été écrit par un homme qui s'autoréalisa et incarna le Bouddha Maitreya Kalki Avatar, Samael Aun Weor


Si vous souhaitez imprimer ce livre, vous pouvez télécharger la version complète du livre en cliquant ici :

Le Parsifal Révélé

Avec votre DON, action de COMPASSION, la Doctrine du Coeur est dévoilée intégralement à tous les peuples et dans toutes langues car la fin des temps est proche.

Je fais un don avec compassion.

« Bénis soient les ministres de ce don, eux à qui l’eau du Seigneur a été confiée. »


Le Mystère de la Fleuraison d'Or.

L'éveil de la Kundalini par les deux témoins ouvre les Sept Eglises, les chakras de la moelle épinière.

Cours Esotérique de Kabbale.

Exercice de l'Arcane 1 : avant de se mettre au lit, se concentrer sur l’Ordre sacré du Tibet et sur le Saint-Huit, le signe de l'infini, en appelant le Maître Bhagavan Aklaïva qui nous aidera à sortir en corps astral. Une nuit, nous serons convoqués à la Loge du Tibet et nous serons soumis à sept épreuves dans le Temple de l’Himalaya. Quand on nous appelle, on nous tire par les pieds pour que nous nous présentions debout.

samaelaunweor-signe-de-l-infini

Mais il faut avoir du courage, car vous serez soumis à de nombreuses épreuves très difficiles. On nous décapitera et on nous transpercera le cœur d’une épée.

Il faut du courage, celui qui aspire vraiment et qui est constant triomphera.

L’Ordre sacré du Tibet est très exigeant, c’est là que se trouvent les véritables recteurs de l’humanité.

Bouddha Maitreya Kalki Avatar Samael Aun Weor.

L'Enfer, le Diable et le Karma.

« La véritable connaissance qui réellement peut originer en nous un changement intérieur fondamental a pour base l’auto-observation directe de soi-même. »

La Grande Rébellion.


Le Livre Jaune.

La technique de méditation induit l'éveil de la conscience et le dédoublement astral avec technique voyage astral.

Les Mystères du Feu.

« Lorsque s’établit un parfait équilibre entre le cœur et le mental, l’étudiant gnostique peut utiliser les clefs Jinas et de sorties astrales avec tout le succès désiré (voir comment faire un voyage astral nde). »

Manuel de Magie Pratique.

« Les pratiques de méditation interne provoquent de façon graduelle l'éveil de la conscience, l'éveil de la bouddhata. »

« Lorsque le mental intérieur est tranquille et en silence, alors la Divine Mère se réjouit en nous. C’est la béatitude. La paix ne peut être atteinte qu’avec le contrôle du mental. »

Bouddha Maitreya Kalki Avatar Samael Aun Weor.

Le Livre de la Vie et de la Mort.

« Dans la méditation, nous devons combiner intelligemment la concentration avec le sommeil. L'union des deux, concentration et sommeil, produit l'illumination. Beaucoup d'ésotéristes pensent que la méditation ne doit en aucune façon être combinée avec le sommeil du corps, mais ceux qui pensent ainsi se trompent, car la méditation sans le sommeil abîme le cerveau. On doit toujours utiliser le sommeil lorsque l'on veut pratiquer la méditation.

Cependant, il s'agit d'un sommeil contrôlé, d'un sommeil volontaire, et non d'un sommeil sans contrôle, non d'un sommeil absurde. Il faut combiner la méditation et le sommeil contrôlé.

Nous devons monter sur le sommeil et ne pas laisser le sommeil monter sur nous. Si nous apprenons à surmonter le sommeil, nous aurons triomphé. Si le sommeil nous surmonte, nous aurons échoué. Il faut se servir du sommeil.

La technique de la méditation, je le répète, combinée avec le sommeil, conduira nos étudiants au Samadhi, à l'expérience du Vide Illuminateur. »

 

 

La petite mère de Parsifal et la voix de Kundry, la diablesse originelle.

 

La diablesse originelle en la voix de Kundry, a recontré la petite mère de Parsifal nde

 

28

La Diablesse Originelle

 

Entre la rêverie de quelques fleurs ensorcelées surgit la voix magique de Kundry, la Diablesse originelle, le prototype de la perdition et de la chute, à laquelle pas même Amphortas, le Roi merveilleux du Saint Graal ne put jadis résister.

La féminité mystérieuse s’exclame, passionnée, appelant le héros par son propre nom, celui dont l’appelait tendrement sa gentille mère en d’autres temps.


« Parsifal, arrête-toi ! »

Lui lance la douce voix.

« Le plaisir et la joie t’invitent un moment !...

Ecartez-vous de lui, femmes vulgaires,

amoureuses, frivoles enfants,

fascinantes fleurs éphémères qui vous flétrissez si vite. »

 

A ces mots les nymphes volubiles, changeantes, versatiles, sont profondément attristées.

Il est écrit et ceci, beaucoup de gens le savent, que ces beautés malignes s’éloignèrent ensuite en riant sur le chemin du retour au ténébreux château de Klingsor (voir aussi la pierre philosophale et Klingsor nde).


Parsifal dirige un regard peureux vers ce lieu des amours, d’où avait surgi la voix.

Il contemple alors cette vision juvénile à la splendide beauté, la provocante Kundry, étendue dans un massif de fleurs exquises et vêtue du vêtement le plus fantastique et tentateur dont pût jamais rêver le raffinement arabe.


Est-ce toi par hasard, sublime beauté féminine qui m’appela ?...

Moi qui n’ai jamais eu de nom ?

Et…

Ô Dieux !

As-tu grandi et jailli du bocage parfumé ?

« Oui »

répond Kundry, cette tumultueuse blonde qu’on appelait Hérodiade, et ses paroles si douces résonnent avec les accents émouvants d’une très douce lyre…

 

« Toi, innocent et pur, je t’appelai FAL PARSI


C’est ainsi que ton père valeureux GAMURET, moribond, dans l’exotique terre des Califes et Sultans, nomma et salua, heureux, le fils qu’il avait engendré.

J’attendais ici, précisément pour te le révéler.

Je ne suis certes pas née de ce jardin de merveilles comme les autres beautés…

 

Ma Patrie est très éloignée de tous ces enchantements des mille et une nuits, j’étais dans cet endroit de joies passionnelles seulement pour que tu me rencontres.

Je suis venue de terres très lointaines et j’ai vu beaucoup de choses extraordinaires, j’attends que tu m’écoutes.

Il est bon que tu saches, que j’ai eu l’immense joie de connaître ta mère HERZÉLÉIDE…

 

Cette femme exceptionnelle ne savait que pleurer, se rendant à la douleur par l’amour et pour la perte de ton père.

Elle voulut te préserver de la même aventure, se donnant en cela comme devoirs les plus impérieux et les plus élevés, de t’éloigner de l’exercice des armes pour te garder et te sauver de la fureur des hommes.

Jolis petite mère, petit mère brune, qui eut un jour des lèvres de grenade, des dents de marbre, des boucles qui roulaient en cascades sur ton dos tiède et parfumé, et sur ton corps taillé en burin.

Petite mère sainte qui eut un jour tous les enchantements de la belle houri.

Tendre petite mère, blanche et parfumé comme un lys, qui en ouvrant son calice se convertit en berceau pour te bercer.

Il n’y eut pour elle qu’ombres et craintes, que tu n’avais jamais à connaître.

N’entends-tu pas par hasard ses appels angoissés, ceux mêmes dont elle t’appelait quand tu t’éloignais trop ?

Jolie petite mère, petite mère brune, toi qui en ces nuits de pleine Lune, mettais la balançoire dans le grand arbre de ton jardin.

Elle t’apportait là-bas les douceurs et le souper au parfum de mousse, d’œillet, de verveine, de rose, de pêche et de jasmin…

Jamais pourtant tu ne connus ses peines, ni le délire de ses souffrances.

Un jour tu partis pour ne jamais revenir.

Elle t’attendit anxieuse de nombreux jours, jusqu’à ce que ses propres lamentations l’eussent rendue muette, puis elle mourut ».

 

Recevez un Ebook GRATUIT de la technique voyage astral pour apprendre comment faire un voyage astral et comment méditer en technique de méditation pour provoquer l'éveil de la conscience.

Ma Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre Ebook. Si vous n'avez rien reçu, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

La petite mère de Parsifal et la voix de Kundry, la diablesse originelle.