Forum Don & Compassion.

Samael Aun Weor, voir ses livres

Le Bouddha Maitreya


LE PARSIFAL REVELE

11 - La Sainte Relique

Le Parsifal Révélé a été écrit par un homme qui s'autoréalisa et incarna le Bouddha Maitreya Kalki Avatar, Samael Aun Weor


Si vous souhaitez imprimer ce livre, vous pouvez télécharger la version complète du livre en cliquant ici :

Le Parsifal Révélé

Avec votre DON, action de COMPASSION, la Doctrine du Coeur est dévoilée intégralement à tous les peuples et dans toutes langues car la fin des temps est proche.

Je fais un don avec compassion.

« Bénis soient les ministres de ce don, eux à qui l’eau du Seigneur a été confiée. »


Le Mystère de la Fleuraison d'Or.

L'éveil de la Kundalini par les deux témoins ouvre les Sept Eglises, les chakras de la moelle épinière.

Cours Esotérique de Kabbale.

Exercice de l'Arcane 1 : avant de se mettre au lit, se concentrer sur l’Ordre sacré du Tibet et sur le Saint-Huit, le signe de l'infini, en appelant le Maître Bhagavan Aklaïva qui nous aidera à sortir en corps astral. Une nuit, nous serons convoqués à la Loge du Tibet et nous serons soumis à sept épreuves dans le Temple de l’Himalaya. Quand on nous appelle, on nous tire par les pieds pour que nous nous présentions debout.

samaelaunweor-signe-de-l-infini

Mais il faut avoir du courage, car vous serez soumis à de nombreuses épreuves très difficiles. On nous décapitera et on nous transpercera le cœur d’une épée.

Il faut du courage, celui qui aspire vraiment et qui est constant triomphera.

L’Ordre sacré du Tibet est très exigeant, c’est là que se trouvent les véritables recteurs de l’humanité.

Bouddha Maitreya Kalki Avatar Samael Aun Weor.

L'Enfer, le Diable et le Karma.

« La véritable connaissance qui réellement peut originer en nous un changement intérieur fondamental a pour base l’auto-observation directe de soi-même. »

La Grande Rébellion.

En Alchimie sexuelle, l'Alchimiste se doit d'acquérir les perfections de l'Esprit de Dieu de la Confession égyptienne pour se libérer des quatre corps de péché.


Le Livre Jaune.

La technique de méditation induit l'éveil de la conscience et le dédoublement astral avec technique voyage astral.

Les Mystères du Feu.

« Lorsque s’établit un parfait équilibre entre le cœur et le mental, l’étudiant gnostique peut utiliser les clefs Jinas et de sorties astrales avec tout le succès désiré (voir comment faire un voyage astral nde). »

Manuel de Magie Pratique.

« Les pratiques de méditation interne provoquent de façon graduelle l'éveil de la conscience, l'éveil de la bouddhata. »

« Lorsque le mental intérieur est tranquille et en silence, alors la Divine Mère se réjouit en nous. C’est la béatitude. La paix ne peut être atteinte qu’avec le contrôle du mental. »

Bouddha Maitreya Kalki Avatar Samael Aun Weor.

Le Livre de la Vie et de la Mort.

« Dans la méditation, nous devons combiner intelligemment la concentration avec le sommeil. L'union des deux, concentration et sommeil, produit l'illumination. Beaucoup d'ésotéristes pensent que la méditation ne doit en aucune façon être combinée avec le sommeil du corps, mais ceux qui pensent ainsi se trompent, car la méditation sans le sommeil abîme le cerveau. On doit toujours utiliser le sommeil lorsque l'on veut pratiquer la méditation.

Cependant, il s'agit d'un sommeil contrôlé, d'un sommeil volontaire, et non d'un sommeil sans contrôle, non d'un sommeil absurde. Il faut combiner la méditation et le sommeil contrôlé.

Nous devons monter sur le sommeil et ne pas laisser le sommeil monter sur nous. Si nous apprenons à surmonter le sommeil, nous aurons triomphé. Si le sommeil nous surmonte, nous aurons échoué. Il faut se servir du sommeil.

La technique de la méditation, je le répète, combinée avec le sommeil, conduira nos étudiants au Samadhi, à l'expérience du Vide Illuminateur. »

La Psychologie Révolutionnaire.

 

 

Le sang de la blessure d'Amphortas et la Sainte Relique.

11

La Sainte Relique

Les ultimes notes des cantiques délicieux expirent dans le mystère…

Et un silence imposant suit…

La vision stupéfiante, totalement nue, s’accompagnait des blancheurs du nard, attrayante, fatale…

Exotique mystère…

D’un profond lointain, comme sortant de la noire sépulture, on entend la voix du vieux Titurel

Amphortas résiste, et dit :

« Non, laissez-le couvert !

Oh, serait-il possible que personne ne soit capable d’apprécier cette torture que je souffre à contempler ce qui vous ravit ? »

« Que signifie ma blessure, la rigueur de mes douleurs face à l’angoisse, à l’infernal supplice de me voir condamné à cette atroce mission ? »

« Cruelle hérédité dont on me charge, moi, unique délinquant parmi tous…

Gardien de la Sainte Relique… »

« Il me faut implorer la bénédiction pour les âmes pures… »

« Ô châtiment, châtiment sans égal que m’envoie le Tout Puissant Miséricordieux que j’offensai terriblement… »

« Pour lui, pour le Seigneur, pour ses bénédictions et ses grâces, je dois soupirer dans une véhémente angoisse… »

« Je ne dois arriver à lui que par la pénitence, par la plus profonde contrition de mon âme… »

« L’heure approche, un rayon de lumière descend pour illuminer le Saint Miracle, le voile tombe… »

« Le contenu Divin du vase consacré brille d’un pouvoir resplendissant… »

« Palpitant dans la douleur de la suprême jouissance, je sens se déverser en mon cœur, la fontaine de sang céleste… »

« Et le bouillonnement de mon propre sang pécheur devra refluer, tel un torrent fou, et se répandre avec une terreur horrible, pour le monde de la passion et du délit… »

« De nouveau, il rompt sa prison.

Il jaillit en abondance de cette plaie semblable à la sienne, ouverte par un coup de la même lance qui là-bas blessa le rédempteur, cette blessure par laquelle il pleura des larmes de sang, pour l’opprobre de l’humanité dans l’aspiration à sa divine compassion »

« Et maintenant, de cette blessure qui est la mienne en le lieu le plus saint, où je veille sur les Biens Divins, moi, gardien du baume de rédemption, coule le sang bouillant du péché toujours renouvelé, dans la fontaine de mes angoisses et qu’aucune expiation ne peut plus éteindre… »

« Pitié !

Compassion !

Toi, le Tout Miséricordieux, aies peine de moi !

Délivre-moi de cet héritage, ferme-moi cette blessure et fais que, guéri, purifié et sanctifié, je puisse mourir pour toi ! ... »

« Je ne sais qui je suis réellement dans cette cruelle flamme d’angoisse, de douleur, de jouissance et de pleurs, où naît le mystère d’un enchantement qui détruit ma vie et l’alimente.

Mais je pressens quelque chose de terriblement Divin… »

« Je ne sais qui je suis dans ce filet fatal de ma propre existence, moi qui contemple avec étonnement mystique des poissons, d’écume en vertiges d’épouvantes, et une source séculaire qui s’éleva, pour apaiser inutilement cette insatiable soif qui me tourmente… »

« En ce vain monde de ténèbres et d’amertumes infinies, je m’interroge d’une voix inconnue qui semble être une voix étrangère et grave… »

« Et ma pauvre raison reste évanouie, ombre misérable du péché… »

 

Les vieilles traditions qui se perdent dans la nuit des innombrables siècles, racontent que, lorsque cet homme illustre, sublime, sortit le calice sacré – parfait symbole du Yoni féminin – un crépuscule dense – la nuit sexuelle du tabernacle hébreu – se répandit délicieusement par tout l’espace merveilleux du Sanctuaire.

De là-haut, du ciel, d’Uranie, descend un rayon de lumière très pur, lequel tombant sur le calice, le fait briller d’une purpurine infinie, d’une inépuisable splendeur.


* Amphortas sait utiliser la croix phallique, et le visage transfiguré, il élève le Graal, bénit le pain et le vin de la transsubstantiation.

Les chœurs résonnent délicieusement, aimant et adorant…

Amphortas repose dans l’arche, l’ardeur sacrée qui pâlit lentement, à mesure que se dissipe à nouveau l’épais crépuscule sexuel.

« Et le pain et le vin sont répartis sur les tables, auxquelles tous s’assoient.

Seul Parsifal reste debout et dans une extase, dont il ne sort finalement que par les lamentations d’Amphortas, qui font souffrir au jeune homme un spasme mortel.

Gurnemanz le croyant abruti et inconscient de tout cela, l’attrape par un bras et le rejette brutalement de l’enceinte sacrée, tandis que s’éteignent dans l’espace les voix des jeunes gens, enfants et chevaliers qui chantent la sanctification dans la Foi et dans l’Amour Divin. »

Recevez un Ebook GRATUIT de la technique voyage astral pour apprendre comment faire un voyage astral et comment méditer en technique de méditation pour provoquer l'éveil de la conscience.

Ma Newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre Ebook. Si vous n'avez rien reçu, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

Le sang de la blessure d'Amphortas et la Sainte Relique.